Photo 685245Madame Lydie GARRIDO née COLOT
Je vous prie d'accepter mes sincères condoléances pour la disparition de Lydie.
Chère Lydie,
ta bonne humeur et tes rires vont me manquer.
En tout que je garderais un très bon souvenir de ces années de collaboration avec toi parmi l'équipe "Ordirope".
Ce n'est qu'un au revoir.
François Jeandeau
Photo 685245Madame Lydie GARRIDO née COLOT
Lydie, nous avons travaillés ensembles pendant plus de quinze années. Quinze années de partage. J'ai eu le privilège de te connaitre : Tes angoisses dans le boulot ou tu t'es interrogée sur la meilleur façon d'arriver à tes fins, tes coups de génie ou naturellement tu as trouvé des solutions incroyablement pertinentes, ta fierté à nous parler inlassablement du parcours de tes filles, nous parler de ta famille, ton courage de mère et de femme pour tes courses faites entre midi et deux et ton attachement , nos repas tiré du sac pris ensembles à midi ou nous avons simplement échangé sur tout.
Je souhaite le meilleur à tous les tiens, qu'ils continuent leur voie, que tes filles réalisent leurs rêves. Au bout de ce chemin, nous te retrouverons, toi qui est juste de l'autre coté.
Monsieur Tullio MATERGIA
C'est avec une grande tristesse que nous venons d'apprendre le décès de Monsieur Matergia nous sommes de tout cœur avec vous et nous vous présentons toutes nos condoléances
Monsieur pellegrin et Mademoiselle Chêne
Photo 652231Madame Monique de Saint Cyr née BÉAL
Il y a 63 ans, son sourire m’a brûlé…
Ce 2 février 2021, par une discrète révérence, Monique de Saint Cyr « notre Monique à tous
« que vous connaissez bien » - a quitté la terre pour s’en aller à l’autre bout du temps. Elle a
posé ses bagages, posé son âme... Sa voix presque inaudible s’est éteinte.
Comme un soleil qui s’enfonce doucement dans la mer elle est partie dans ce territoire dont on
ne sait rien, là où le langage n’a plus de pouvoirs et où les horloges n’ont plus d’aiguilles...
Courageuse, égale à elle-même, presque détachée face à cette inéluctable échéance elle s’en
est allée sur la pointe des pieds laissant dans nos coeurs un terrible silence qui serre les tempes
et fait palpiter le coeur.
Si la mort ne lui faisait pas peur, ne plus vivre lui était insupportable.
Mais comment aujourd’hui parler d’elle au passé, elle qui a toujours été si présente ?
À cette heure, son image encore me frôle avec ses rires, ses douceurs, son enthousiasme
dévorant, inépuisable pour approcher les volcans en éruption, ses impatiences aussi ou ses
colères à maîtriser l’imprévisible…
Toujours efficace, audacieuse, quelques fois excessive, elle goûte à l’ivresse d’une vie dont
chaque instant est sans modèle.
Aussi à l’aise sur les crêtes calcinées des plus dangereux cratères en activité de la planète qu’à la
direction de son agence « Aventure et Volcans » qu’elle a créé et dirigée jusqu’au bout, elle
force l’admiration.
En elle une alternance de tendresse, de vitalité et de force donne un éclat à son visage, un
tranchant à sa parole.
Merveilleuse de sincérité, avec une sensibilité rare, spontanée, séduisante, curieuse, exigeante,
souvent émouvante, parfois insaisissable elle percute les époques et traverse la vie comme un
feu de forêt.
Pour parler de Volcans elle a le génie des mots, une simplicité, une honnêteté brutale, une
tranquille assurance avec quelque chose d’infini dans le regard. Souvent j’ai écouté ses
mensonges qui disaient la vérité ...
Intuitive et intellectuelle elle ose tout. Entouré du respect de tous, son efficacité est redoutable.
Jamais les années qui passent n’arriveront à estomper sa passion, cet envoûtement diabolique
pour les laves bouillonnantes qui nous rendaient complices du même bonheur. Même lorsque la
peur cognait parfois sous son casque devant ces fleuves écarlate de roche en fusion, ou tout
près des projectiles ardents qui martelaient le sol, toujours elle affichait cette même
détermination face à ces moments exaltants où extrêmes.
Maintenant, tout est calme, écrasé, silencieux. Le balancier du temps s’est arrêté. Peut-être a-telle
trouvé dans le ciel une étoile qui n’existe que pour elle ?
Dans l’indifférence des heures qui s’écoulent, je sais qu’elle entend tous les mots que je n’arrive
plus à prononcer, ces mots qui serrent la gorge, ces mots qui flottent suspendus ou une tristesse
s’endort ...
Restent les pensées, la cicatrice tenace des souvenirs, les premières traces du vide, et c’est
impossible à dire.
Guy de Saint Cyr
Madame Irène MAGNARD
Bonjour je suis la filleule de votre maman elle étais ma marraine be pensait fort a elle en cherchant sur internet j'ai appris qu'elle n'étais plus la je suis attristée de sa j'aimerais tellement vous rencontrer et vous fair mes condoléances car je suis vraiment triste d'apprendre sa je vous fait toute mes condoléances 😥😥😥😥😥
Photo 639176Monsieur Louis René MASSARDIER
Cher Éric,
Nous partageons ta peine.
Nos pensées vous accompagnent en cette période de grande tristesse.
Une page se tourne...
En espérant vous voir bientôt pour évoqués nos plus beaux souvenirs.
Amitiés
Famille Seymarc
Photo 625267Monsieur Jérôme GAILLARD
Cher Jérôme,
Il y a 11 ans notre chemin s'est croisé chez Desautel, j'ai eu la chance de te connaître et l'honneur de collaborer avec toi sur des problématiques dont tu étais le seul à les résoudre.
Toujours à l'écoute, à proposer des solutions et des explications limpides, j'ai aimé les nombreuses discussions que nous avons partagées afin de mener à bien les différents dossiers.
Ton extrême gentillesse et la chaleur de ton soutien, faisait de toi quelqu'un d'une humilité rare, d’une compréhension infinie, jamais dans le jugement, sachant écouter. J’ai pu apprécier ton amitié si naturelle.
Je reste profondément convaincu de la grande valeur de tes recherches et de tes propositions pédagogiques qui manqueront à l'entreprise.
Nous perdons un homme de grande valeur tant humaine que pédagogue.
Pourquoi serais-tu hors de mes pensées, parce que tu sera hors de ma vue, tu ne sera jamais loin; juste de l'autre côté du chemin.
"On n'oublie rien de rien, on s'habitue, c'est tout" (J. Brel).
A mon poto Jérôme, reposes en paix.
Donato. 
Photo 607677Monsieur Jean-Marc GUILLEMIN
Présidente depuis 5 ans, je n'ai pas connu M. Guillemin mais j'ai recueilli des paroles très touchantes de certains de nos bénévoles, plus anciens, qui l'ont connu.
M.Guillemin a été un de ces bénévoles, engagés, discrets, fidèles pendant 10 ans; il mettait beaucoup d'énergie à réaliser sa mission à la logistique du comité pour permettre la campagne de vente de fin d'année. Et toujours avec un regard clair et un sourire.
A ce titre il a reçu une médaille Unicef de la part du président d'alors, M. René Huguet.
Merci M. Guillemin de la part du Comité Unicef et de l'équipe des bénévoles du Rhône. Nous essayons de poursuivre tous ensemble l'engagement que vous aviez choisi en faveur des enfants du monde.
Madame Renée MIROGLIO née GROSSETÊTE
Que de beaux souvenirs d'amitié profonde, partagés avec Renée et Yves. Tous ces instants de bonheur et d'échange, resteront gravés à jamais dans ma mémoire et dans mon cœur. Philippe Beau
Photo 586947Monsieur Henri Jean-Pierre CORNET
Je vous présente mes sincères condoléances... De tout cœur avec vous. Jean Pierre laissera un souvenir d'un homme généreux et d'une extrême gentillesse
Madame Marie-Thérèse TRIBOLET née HEUZE
Je veux par ce message rendre hommage à Marie-Thérèse qui a été à mes côtés lors de la création du club coupe et couture. Elle a été d'un grand dévouement, faisant don au club de ses compétences mais surtout je veux la remercier pour ce qu'elle était , une femme d'une grande discrétion, toujours de bon conseil, toujours à l'écoute des autres.
Ce fut une belle personne que la vie m'a donné de rencontrer et que je n'ai jamais oubliée.
Je présente mes sincères condoléances à Monsieur Tribolet, lui aussi tellement charmant et dévoué, ainsi qu'a toute sa famille.
Fabienne Ferriol
Anciel maire adjoint aux affaires sociales de Beynost
Photo 465817Madame Julie JAOUI
Je présente toutes mes condoléances à la famille JAOUI. Les mots ne seront pas suffisant pour apaiser la peine et la tristesse, d ailleurs je ne les ai pas... Julie a été l'amie qui a souvent manqué à ma vie ces dernières années. D'ailleurs je l'avait recontactée il y a moins d'un an... Je me souviens d'elle comme étant une belle personne, pleine de joie, de créativité et de positivité.
Tu as manqué à ma vie pendant longtemps Julie, j'ai longtemps espérer que l'on ce revoit... ce ne fut pas le cas mais je t'ai aimé comme j'ai trop rarement aimé... j'ai le regret de ne pas avoir insister plus pour te revoir... maintenant tu repose en paix. Danse sur les nuages comme tu savais si bien le faire... plein de tendresse...
Photo 465817Madame Julie JAOUI
Amputé de ma fille Julie...douleur...silence...Papa
Photo 437617Monsieur Frédéric SEGAUD
Frédéric,
Tu étais pour moi un exemple comme je te le disais souvent. Moi si " jeune" qui rencontrais chaque semaine mes collègues chefs d'entreprise... Tes conseils précieux je le garderai dans mon cœur. Merci pour tout , merci pour me montrer comment se comporter avec les clients, pour ton sourire et ta positivité ( t’inquiètes tout va bien se passé Leida!). Ce fut un honneur de te connaitre!
Repose en paix… La vie ne dure qu’un instant… Le respect et l’amitié sont éternels.
Nous ne t’oublierons pas….
Leida GOMES
Photo 384084Monsieur Jean-Michel MONCORGÉ
Ceux qui, comme moi, on travaillé il y a longtemps déjà avec Jean Michel notamment chez Agrishell
je suis profondément affecté par ce deuil qui vient de frapper toute votre famille
Sincères condoléances
Michel Lieven
Monsieur Jean-Paul MALOS
Nous ne t'avons pas oublié et ce soir tu étais des nôtres dans nos conversations. Paix à ton Âme.
Photo 227699Madame Marguerite CARDOSO née VIGNEZ
A tous les moments nous pensons à toi, car chaque petit souvenir que tu nous as laissé dans notre coeur, où un petit souvenir que l'on peu toucher dans notre main. Nous sommes heureux à chaque moment que cela arrive, même si une larme s'échappe, c'est une larme de tristesse et de bonheur aussi, Par moment c'est comme si tu étais tout à coté de moi et mon coeur s'ouvre en deux se déchire, même si il y à presque 3 ans.
Photo 320941Monsieur Christian SAUNIER
Beaucoup de peine en apprenant sa disparition, je présente mes condoléances à son épouse, ses enfants Marie Ange ma concubine se joint à moi aussi
Depuis l'annonce de son décès je fais que de penser aux moments passés ensemble à la brigade de TREVOUX, s'était une personne que j'apprécais beaucoup pour son caractère,peut être impulsif mais brave et très intelligent je veux savoir ou il repose afin de me rendre sur les lieux.brave CHRISTIAN, je t'aimais bien.
Photo 320941Monsieur Christian SAUNIER
Ton départ est une grande perte et tristesse, pour tous le groupe des " Foldingues" dont tu étais l'un des piliers par ta gentillesse, ta gaieté, tes écrits et ton humour, grande perte également pour tous tes amis (es) sur Quintonic...
Je tiens au nom de tous les membres de notre groupe qui l'ont connu, apprécié et aimé en virtuel comme en réel à témoigner à sa famille nos sincères condoléances.
Tes rires et ton souvenir resteront impérissables au fond de nos cœurs perdurant au delà du temps, à jamais…
CHRIS, mon AMI, Repose en paix.
Photo 314181Monsieur Patrick FOUREL
Bonne route Patrick !
Embrasse maman et Roland !!!
Photo 265804Monsieur Jean-Claude LAZZARONI
Je suis si triste. De ne plus vous revoir. De vous savoir parti dans de grandes souffrances. De savoir vos fils et votre femme affronter cette terrible epreuve.

Je crois que je suis heureuse aussi. D'avoir eu cette chance que d'avoir eu la chance de vous rencontrer, de vous apprecier et d'etre appreciee de vous, d'avoir partager avec vous ces moments legers d'un pere qui observe et contribue aux beaux moments de la jeunesse de ses enfants, les joies plus profondes du mariage d'un fils, de l'arrivee d'une petite fille. Et puis plus simplement les aperitifs de passage et les discussions sur le perron de votre maison.

Je suis reconnaissante aussi pour ces moments ou vous m'avez apporte un soutien que je n'oublierai jamais. Un soutien riche, qui donne de la force. Un soutien de presence et de mots. Des mots si justes et si fins sur les choses simples de la vie.

Je suis pleine d'estime et d'admiration enfin. Pour votre engagement pour la collectivite. Pour vos contributions a la recherche. Pour votre intelligence si pleine de bon sens, pratique et abordable.

J'aimerais etre presente pour vous dire au revoir. A defaut, je vous dirai au revoir depuis la Thailande ou vous etiez venu.

Vous etes et serez un modele.

Audray Souche
Photo 223240Monsieur Jacques BIONNET
J'ai connu Jacques alors que nous étions adolescents. Il avait déposé un avis que je ne partageais pas dans un magazine. Ma lettre lui fut transmise et il a eu le bon goût de me répondre. Voilà comment a débuté un échange et une amitié qui a perduré plus de 50 ans!
A l'époque, son père se plaisait à dire que nous étions des prionniers de l'Europe des peuples... Internet n'existant pas,nous avons noirci des milliers de pages et vidé bon nombre de stylos, tant nos échanges épistolaires étaient abondant et de tous les domaines.
Des rencontres ont naturellement suivi, y compris de nos parents respectifs. Des vacances aussi. Toute une époque merveilleuse.
Mariages, naissances, fêtes, maladies, coups du sort, nous étions toujours présents, baignant dans cette amitié réelle et forte qui ne s'est jamais démentie au fil des ans.
Merci mon Jacques d'avoir été mon ami, de ta présence chaleureuse, ta tolérance, ton écoute, ta gentillesse, ta générosité, ton sens partage. Ton souvenir lumineux demeure à jamais dans mon coeur et ma mémoire.
Jean-Pierre